0

Concert Nobuo Uematsu à Paris

Au départ, il n’y avait que deux dates de prévu, puis pour faire face à la demande une troisième fut rajoutée. Il s’agit des dates des premiers concerts de Nobuo Uematsu en France le 16, 17 et 18 novembre. Ces concerts comportaient bien entendu des musiques de FINAL FANTASY mais pas uniquement. Ils permettaient de revenir sur sa carrière et sur d’autres jeux auxquels le compositeur a participé.

Article de Virtual Start, novembre 2012

Beaucoup de personnes sont venus voir le célèbre compositeur, la salle affichait complet. Le concert avait lieu à La Cigalle dans le 18ème, une petite salle d’une capacité de 1389 personnes. Les portes s’ouvrent une heure avant le concert, un peu avant pour la presse et le carré or. Il n’y a eu aucun accros dans l’organisation, La Fée Sauvage a réalisé un bien bel évènement.

concert nobuo uematsu 1

Le concert démarre à l’heure prévue, Nobuo Uematsu apparaît sur scène accompagné de deux musiciens qui l’ont accompagné par trois membres des Earthbound Papas (le groupe de Nobuo Uematsu ayant changé de nom, anciennement appelé Black Mages, et de membres en 2010):Yoshitaka Hirota (la série SHADOW HEARTS), au poste de bassiste et Tsutomu Narita, en arrangeur/second synthé (XENOBLADE).

En arrivant sur scène, Nobuo Uematsu ne commence pas de suite le concert mais ouvre un paquet de cacahuète qu’il propose aux autres membres sur scène et qu’il fait passer au public (qui a traversé tout le carré du bas de la salle). Le concert peut maintenant commencer.

C’est sur le Thème de Terra que commence le concert, une très belle entrée en matière de part l’ampleur que FINAL FANTASY VI a eu dans le monde du J-RPG et la place qu’il a dans le cœur des joueurs. Ce thème est certes le thème du personnage principal de l’aventure mais également celui de la map du jeu, il s’agit d’une musique connue par toute personne ayant joué au soft. Un moment unique pour commencer ce concert qui réserve bien des surprises.

Le concert se poursuit avec Ami de FINAL FANTASY VII, musique une musique agréable mais disons « moins connus » que les autres thèmes de la série joués durant le concert. S’ensuit une courte pause (qui se répètera tous les deux/trois morceaux joués) durant laquelle Nobuo Uematsu présente les titres joués et en profite pour s’adresser au public de la salle par l’intermédiaire d’un interprète (« Quelqu’un parle japonais ? », « D’où venez-vous ? », «Vous connaissez Last Story ? Il s’est bien vendu en France ? »…).

concert nobuo uematsu 2

Les deux musiques suivantes venaient de jeux développées par le studio Mistwalker etHironobu Sakaguchi. Le thème de Lost Odyssey (à la base symphonique) est ici sublimement remanié laissant forcément une impression moindre à l’écoute de la seconde musiqueWatersidede Blue Dragon même si le titre s’avère toujours de très bonne facture.

Le morceau de FINAL FANTASY IXThe Secret Library Daguerreo–  fait baume au coeur et se révèle magnifiquement réinterprété par le trio. A la suite c’est un morceau composé par le batteur des Black Mages (si je me souviens, sinon corrigez-moi ^^).

Nobuo Uematsu propose alors un titre qu’il a composé pour une méthode de relaxation où l’on fait « des gestes sans toucher la personne », même le compositeur reconnaît que c’est assez étrange. La composition est quant agréable mais assez classique. Il enchaîna sur un medley de musiques d’anciens FINAL FANTASY que même Hironobu Sakaguchi n’aurait pas reconnu d’après les dire de Nobuo Uematsu.

Une pause de 15 minutes à lieu, le titre interprété lors de leur retour sur scène sont Sakura Japan, issu d’un jeu sur PS1. Le second titre est la version originale de du thème du jeu THE LAST STORY que le compositeur avait réalisé au synthé (orchestré dans le jeu). Une bien belle découverte qui montre une fois de plus les nombreux atouts du compositeur.

Le public reconnait rapidement le thème d’Aerith, un choix parmi les grands morceaux deFINAL FANTASY VII qui raviva la flamme de certains fans dans la salle. Nobuo Uematsu demande alors au public s’il souhaite une autre musique en particulier de la série FINAL FANTASY : One Winged Angel et A Man With A Machin Gun. C’est ce dernier qui est interprété sous l’applaudissement de la salle qui se lève, un titre rythmé et enlevé de FINAL FANTASY VIII.

concert nobuo uematsu 3

Le dernier morceau interprété est issu du jeuFANTASY LIFE, jeu entre simulation de vie et RPG, dont la sortie est prévue courant décembre 2012 au Japon (aucune date en Europe comme pour le très bon Bravely Default). Une composition bien moins connu en occident… Le groupe est rappelé pour une dernière chanson, réapparition du groupe avec un masque d’Astérixpour Nobuo Uematsu et deux masques d’Obélix (ainsi qu’un jeté d’œufs Kinder Surprise, le ton de l’humour et bonne enfant comme durant tout le concert).

Le titre choisit pour ce final est To Zanarkand de FINAL FANTASY Xremanié pour l’occasion, un autre titre majeur qui a marqué bien de joueur par sa profondeur et magnificence. C’est sous un tonnerre d’applaudissement que le trio repart après avoir pris une photo souvenir avec le public de la salle.

Le seul bémol de ce concert concerne la salle qui ne favorise pas une bonne propagation du son. Tout le long du concert, une pincée de nostalgie a traversé la salle. Nobuo Uematsu a cependant charmé la salle de par son humour omniprésent et ses musiques réinterprétées avec brio. Certains pourront critiquer l’absence de certains titres mais pour ma part j’ai beaucoup apprécié pouvoir voir toute la palette du compositeur. Mais c’est surtout la joie d’avoir pu enfin écouter en LIVE ce grand monsieur du jeu vidéo (ainsi que les deux artistes également présents) qui a su faire vibrer nos cœurs de gamers à travers ses mélodies.

Annexes : Article de Total-Manga sur La Fée Sauvage

Photos du spectacle (réservé à la presse)

concert nobuo uematsu 4

2012Azurafinal fantasynobuoreportageUematsu

Azura • 1 novembre 2012


Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *