3

Symphony of the Night

Chaque mois, retrouvez une vidéo de présentation de jeu (retro ou nouveau) sur notre site Jeu de Pixel. eter présente dans cet épisode Symphony of the Night, le chapitre de Castlevania qui a chamboulé les repères définis dans la série jusque là. C’est l’occasion de faire une analyse complète du titre développé par Konami et qui a fait les beaux jours de la Playstation en 1997 en matière de 2D.

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires que ce soit ici même, sur la page Youtube de la vidéo, sur les réseaux sociaux de notre site ou directement sur nos propres comptes twitter.

castlevaniaeterplaystationprésentationsymphonyvidéo

eter • 25 mars 2015


Previous Post

Next Post

Comments

  1. Pippoletsu 25 mars 2015 - 14 h 33 min Reply

    Excellente vidéo, rien que les différents extraits musicaux DOIVENT donner envie de faire ce jeu, ce monument, cette réussite insolente.
    2 petites questions:
    1° D’où sort cette version française du jeu ???? j’ai au moins 3 versions euro du jeu et c’était anglais only… D’ailleurs il y a tellement de choses à dire sur le doublage caverneux culte, la trad originale et j’en passe…
    2° En fait c’est plus un micro-débat, est-ce qu’on ne peut pas dire que SotN est le 2d épisode de la révolution plateformes/aventures/RPG après Simon’s Quest ? Certes Simon’s Quest n’est pas connu comme une référence de son genre, mais il y a quand même beaucoup d’éléments de SotN. Sauf bien entendu le design « embedded » où tout se passe dans le château. Et qui fait, j’en conviens volontiers avec eter, l’incroyable force du jeu.

  2. eter 25 mars 2015 - 15 h 37 min Reply

    Tout d’abord merci pour ton commentaire 🙂
    Ensuite:
    1) Il s’agit de la version XBLA (malheureusement amputée de ses « cinématiques » pour des raisons de taille, à la base les jeux XBLA ne devaient pas dépasser une certaine taille, dommage…)
    Oui le doublage anglais est vraiment incroyable (surtout la scène d’intro… what is a man?)

    2) Effectivement « Simon’s Quest » est un précurseur lui aussi dans son genre et a clairement servi d’influence pour SotN (et on sent également globalement l’influence Metroid). Mais c’est moins abouti, il y a moins cet aspect de grandeur et d’exploration que propose SotN. Mais ça reste également une merveille, je lui trouve d’ailleurs un côté Dark Souls 2D dans sa progression et son ambiance.

  3. Pippoletsu 25 mars 2015 - 15 h 53 min Reply

    Sur le doublage, rien que le « Die Monster ! » plein de réverb dégueu au mastering à la ramasse donne le ton.
    Par la suite ça s’arrange, par exemple, dans le passage onirique du fameux cercueil violet feat MamAlucard et la Succube, c’est déjà largement mieux joué et bien produit.
    Par contre, pas merci hein, je sais que ce soir, je rentre et je le relance, sans doute sur Vita.
    Et ça me coûte parce que le remplacement du morceau sur les crédits de fin est un traumatisme encore aujourd’hui pour moi :'(

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.