0

Conférence SAKAGUCHI Hironobu – Terra Battle

Attendu par beaucoup de fans, SAKAGUCHI Hironobu a présenté son nouveau jeu « Terra Battle » à Japan Expo. Cette conférence revenait dans un premier temps sur le travail de  M. Sakaguchi, puis sur son nouveau projet avant finir par quelques questions du public. La traduction ainsi que les questions furent réalisées par Florent Gorges.

  • Ce n’est pas la première fois que vous venez à Japan Expo M. Sakaguchi ?

J’étais venu une première fois en 2007 sur le salon afin de présenter mon nouveau jeu « Blue Dragon » mais depuis 2004, je viens chaque année en France.

  • M. Sakaguchi, vous êtes considéré par beaucoup comme le père du J-RPG même si ces dernières années, vous vous êtes peu à peu éloigné de ce genre en vous intéressant aux jeux sur smartphones… Peut-être en êtes vous fatigué ?

De manière générale, je n’étais pas fatigué (du genre) après la production de « The Last Story ». J’ai rencontré un programmeur smartphone qui habitait pas loin de chez moi et face à cette nouvelle plate-forme, on s’est dit qu’il y avait un moyen de créer des jeux qui nous ressemblent : un jeu de surf sorti en 2012, Party Wave et un tower-defense Blade Guardian (2012).

  • Ce nouveau marché/support était-il plus intéressant ?

Après le dévelopement de gros jeux, il me fallait prendre du recul. On avait entrepris le développement d’un jeu d’action basé sur la danse classique (cf: défilement sur la scène des images du jeu qu’il décrit comme possédant un univers très étrange). Ce jeu ne sortira jamais tout comme le suivant mêlant l’univers du livre et du pixel. Ce nouveau support nous a permis de nous amuser (arrêt sur un dessin réalisé par FUJISAKA Kimihiko qui a travaillé sur le jeu de danse classique).

  • Mais M. Sakaguchi, vous êtes venu à Japan Expo afin de nous présenter votre nouveau jeu?

Mon prochain titre se nomme Terra Battle. Je ne peux pas vous dévoilez de Gameplay pendant cette conférence. Il s’agira d’un RPG sur smarphone en Free-to-Play. Nous travaillons depuis plus d’un an sur ce projet. M. Fujisaka (The Last Story) en est le chara-designer, il n’a d’ailleurs jamais dessiné autant de personnages différents pour un jeu (cf: des images du chara design défilent sur scène, celui ci varie en fonction du travail que le personnage exerce). Mon ami, M. Uematsu s’est occupé de la composition d’une vingtaine de titres du jeu dont je souhaiterais vous faire écouter quelques extraits (cf: diffusion du thème de l’écran titre du jeu et d’une des musiques de combat). Le bestiaire, dont vous pouvez voir quelques images, est réalisé par M. Inaba.

  • Pouvez-vous nous parler du Game System ?

Je ne peux pas vous montrez d’image de Gameplay, mais je peux vous révéler un concept qui me tient à cœur. Il s’agit d’un « Calendrier évolutif », c’est-à-dire que le jeu verra la venue d’autres artistes qui contribueront à celui-ci en fonction des dates de ce calendrier. On prévoit, dans un premier temps, de sortir le jeu sur smartphones puis à la fin du calendrier sur consoles.

  • Quel style de RPG ce jeu sera-t-il ? S’agira-t-il d’un Dungeon RPG classique où le but ne sera que de faire du level-up ?

Pour ceux qui s’inquiètent du scénario du jeu, il y aura bien un début, un milieu et une fin. Chaque personnage possède un profil unique. Certes, d’un point de vue technique sur smartphone cela sera en deçà de ce que l’on peut trouver sur consoles de salon mais l’on préfère vraiment se concentrer sur le Game System du jeu dans un premier temps.

  • S’agit-il d’un Free-to-Play, faudra-t-il payer afin de pouvoir évoluer ?

Je suis intéressé par le concept des jeux smartphones mais contre l’idée que l’on soit obligé de payer afin de voir la fin du jeu. Dans ce jeu, vous pourrez, si vous êtes habile, le finir sans avoir recours à ce système. Nous peaufinons actuellement quelques derniers paramètres à ce sujet. Cependant, je ne vous cache pas que pour fonctionner, le studio a besoin d’argent, donc si vous aimez le jeu, n’hésitez pas à nous soutenir via ce système de Free-to-Play.

  • Avez-vous un dernier mot ?

J’ai hâte de vous montrer plus en détails le jeu dont la date de sortie est prévue en septembre. Il sera disponible dès sa sortie en japonais et en anglais. Comme il possède un long scénario, la traduction dans d’autres langues, dont le français, prendra un certains temps.

Questions du public

  • Vous n’êtes plus impliqué dans le développement de Final Fantasy, cependant avez-vous un avis sur les récents opus de la série?

Final Fantasy est une licence qui est comme mon bébé, celui-ci a grandi et est devenu  indépendant. Même si je ne prends plus de décisions en ce qui concerne le développement de la licence, il m’arrive de prendre un verre avec M. Kitase et d’en discuter avec lui.

  • Vos scénarios impliquent souvent des destructions massives liées à une certaine fatalité qui regroupe un ensemble de personnes, confrontées à leurs échecs personnels, qui se battent pour une même cause, était-ce votre but?

Avoir un monde désespéré facilite souvent la conception du scénario. Mais pour moi le plus important, c’est la manière dont les personnages sont traités. Dans notre média cela se traduit le plus souvent en proposant un groupe restreint d’où l’aspect intimiste qui peut en ressortir. Chaque personnage possède un rêve et malgré leur divergence d’opinion, ils arrivent à trouver la volonté de réaliser quelque chose qui les rapprochent en tant qu’être humain.

  • Quel serait votre avis sur Final Fantasy XIII et l’évolution de la série?

C’est vraiment  une question difficile. Après Japan Expo, je dois me rendre à San Francisco afin d’assister à une réunion avec des membres des équipes des premiers Final Fantasy. J’essayerai dans la mesure du possible de relayer l’information sur Facebook.

En partenariat avec Nihon no OTO: http://www.nihon-no-oto.com 

2014battleexpofinal fantasyFujisakahironobujapanmistwalkersakaguchiterraUematsu

Azura • 2 juillet 2014


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.