2

7th Guest / 11th Hour

Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’inaugurer notre nouvelle rubrique “Collection de Pixels” où nous allons partager avec vous quelques pièces de nos collections respectives dans le but d’étayer soit des publications soit d’être en phase avec l’actualité du moment.

Pour débuter et comme nous approchons de la période d’Halloween, j’ai voulu vous présenter une pièce que j’ai récupérée récemment : le double pack 7th Guest / 11h Hour, réédition par Virgin sortie uniquement sur PC aux Etats-Unis. Pourquoi Halloween ? Tout simplement car dans ces titres, nous évoluons dans un manoir au contexte plutôt horrifique, rempli de spectres et de phénomènes paranormaux. Ce sont des jeux que j’avais eus à l’époque, d’ailleurs si mes souvenirs sont bons 7th Guest était fourni avec mon lecteur CD-Rom double vitesse (en combo avec Megarace).

20151016_203000

Pour ceux qui ne les connaissent pas, ces deux titres font partie de la même “saga” développée par Trilobyte, 7th Guest est sorti en 1993 et 11th Hour en 1995. A cette époque, le CD-Rom peinait encore à trouver sa place parmi les éditions disquettes car les développeurs avaient du mal à lui trouver une réelle utilité. L’avènement des incrustations numériques dans des décors 3D ainsi que les musiques au format numérique furent salvateurs pour le support avec l’avènement de portes étendards comme ce fut le cas avec Under a Killing Moon, Wing Commander III (avec Mark Hamill et Malcom McDowell), Phantasmagoria (plus tard) et bien évidemment les deux titres présentés ici même.

20151016_203023

Pour la faire courte au niveau scénario, dans 7th Guest vous vous retrouvez dans le manoir abandonné d’un fabricant de jouets, où plusieurs enfants sont morts ainsi que les six derniers invités qui n’ont jamais réussi à sortir de là vivants… Le septième invité (7th Guest) avait eu droit à toute une multitude de pièges diaboliques inventés par Henry Stauf, le propriétaire, qu’il vous faudra déjouer.

20151016_203113

Pour 11th Hour, l’histoire se déroule soixante dix ans après les évènements du premier épisode. On retrouve une ambiance très anxiogène avec l’enlèvement de deux proches de l’enquêteur Carl Denning, dépêché sur la demeure d’Henry Stauf…

20151016_203221

Actuellement, qu’est ce que ça vaut ? Nous sommes typiquement sur un jeu de réflexion en vue à la première personne dans des décors en 3D pré-calculée où viennent s’incruster des éléments vidéos… point de monde ouvert ou encore de grande liberté de mouvement, ici on se déplace uniquement dans les directions des points cardinaux. Les énigmes sont plutôt coriaces (alors imaginez les en VO pour le gosse de 13 ans que j’étais !) mais fortement bien mises en scène. L’aspect “vidéo incrustée” a pas mal vieilli malheureusement et difficile d’y retourner de nos jours… même si cela vaut le coup d’oeil pour au moins comprendre l’évolution du jeu vidéo PC de ces années là notamment par le biais du lecteur CD-Rom. Juste pour faire le comparatif, à l’époque sur consoles on jouait encore à la Super Nintendo et la Mega Drive… Si vous souhaitez y rejouer aujourd’hui, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de GOG.com.

Petit clin d’oeil à quelque chose que j’apprécie particulièrement… revoir les configurations nécessaires de l’époque 🙂

20151016_203303

11th hour7th guestabandonwarecollection de pixelspc

Man-Jimaru • 21 octobre 2015


Previous Post

Next Post

Comments

  1. Pippeau 26 novembre 2015 - 10 h 28 min Reply

    Ce qui est marrant avec les config marquées, c’est qu’avec juste ces config là (à l’époque du Mio à plus de 600f), ça lançait tout juste le jeu…
    The 7th Guest avec juste 4 Mio, c’était un slideshow ^^
    Mais ça faisait indubitablement rêver.

    • Dunmcl 26 novembre 2015 - 13 h 07 min Reply

      Tu m’etonne , y’avais un peu publicité mensongere a l’epoque , c’est moins le cas aujourd’hui ou c’est souvent l’inverse ^^

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.