0

Frank West, un héros pas comme les autres

L’univers de Capcom a toujours été riche de personnages charismatiques comme Arthur dans Ghouls’n’Ghosts, Ryu dans sa saga phare qu’est Street Fighter, Dante dans Devil May Cry,Megaman dans la série du même nom ou encore Joe dans Viewtiful Joe… des héros devant toujours sauver le monde (ou leurs fesses – Arthur c’était plutôt son caleçon) et de par leurs actions et « façons d’être » à l’intérieur du jeu, vous donnent envie de vivre d’autres aventures en les accompagnant. Vous l’aurez compris par rapport au titre de l’article, je vais vous parler du héros de Dead Rising (premier du nom), un titre qui m’a énormément marqué sur consoles HD et dont le troisième opus vient tout juste de sortir sur PC et sa plate-forme Steam, bien que notre ami Frank West n’y apparaisse pas directement.

Frank-West-Marvel-vs-Capcom-3

Frank West est un photographe freelance à la recherche du scoop de sa vie, ce qu’il croyait être au départ une simple émeute dans la ville de Willamette (Colorado) va véritablement bouleverser la conception de son existence. Ceux qui auront touché à ce titre peuvent en témoigner et également affirmer que leur vie de joueur pourra se distinguer entre l’avant et l’après Dead Rising. Au départ, Dead Rising était prévu pour être un bon beat’em’all permettant de servir de « vitrine » technique à la Xbox 360 grâce au nombre impressionnant de zombies affichés à l’écran, il en est résulté un survival horror surpassant même les suites de la référence (ex : Resident Evil 5 et 6) grâce à ses différents modes de jeu (notamment son mode infini).

Le thème musical de Frank West s’appelle His Name’s Frank par lifeseeker

Un hit ne peut être bon que lorsque de nombreux éléments sont réunis, et aujourd’hui nous allons nous attarder sur l’un des points les plus importants : son héros. En effet, celui-ci change radicalement des personnages habituellement créés pour ce type de jeu… Que ce soit Chris Redfield (Resident Evil), Dante (Devil May Cry) ou encore Guy / Cody (Final Fight), nous avons à faire à des héros musclés, beaux gosses (en général), ici, rien de tout ça, nous sommes en face de l’américain moyen (appelé en anglais Average Joe que l’on peut comparer à l’expression « Monsieur Tout Le Monde » dans la langue de Molière). Il est habillé de façon standard, très moyennement athlétique (au début du jeu), ajoutez à cela une façon de se déplacer très « prehistoric man » et vous avez là, l’un des plus charismatiques personnages créés par Capcom pour qui l’on s’attachera de plus en plus au fil de l’histoire. De plus, il a la particularité de pouvoir revêtir la tenue de MegaMan (Rockman) ce qui, selon moi, a grandement participé à sa nouvelle notoriété.

Frank-West-Megaman

Keiji Inafune, créateur de la saga voulait prendre le contre-pied des héros typiquement japonais qui sont plutôt jeunes et beaux en choisissant quelqu’un de plus « normal »

D’un point de vue technique, la voix de Frank West est assurée par T.J. Rotolo connu essentiellement pour avoir joué dans différents épisodes de la série Power Rangers (glop), mais aussi pour avoir prêté sa voix à Credo dans Devil May Cry 4 sur consoles HD et William Birkin dans Resident Evil The Dark Chronicles sorti sur Wii. Quand Frank s’exprime en disant : « Fantastic! » après avoir pris une photo de très bonne qualité « Perfect ! », sa voix est assurée par Marty Belafsky, comédien américain qui a notamment joué dans « Pearl Harbor » en 2001 et est connu aux USA pour faire des spectacles de stand-up.

Frank-West-Lost-Planet-Colonies

Adulé par bon nombre de fans de la licence, Frank West se retrouve également plongé dans d’autres titres de l’univers Capcom, il devient rapidement une nouvelle icône de la firme japonaise, à tel point qu’on le retrouve désormais dans les nouveaux titres du géant nippon. Le premier en date fut Lost Planet Colonies où il apparaissait en tant que personnage du mode multijoueur, en caleçon (clin d’oeil à Arthur de Ghouls’n’Ghosts) aux couleurs de Capcom, déblocable à partir du niveau 100.

Deuxième apparition en dehors du jeu original, il s’agit là de l’adaptation sur Wii avec le titre à la réalisation assez pauvre qu’est Dead Rising : Chop Till You Drop, Frank West revient dans sa quête originale (mal – sic) adaptée sur Wii avec des graphismes faiblards et une réalisation n’ayant absolument rien à voir avec l’original.

Pendant la période entre Dead Rising et Dead Rising 2, Frank a animé un show à la radio radio show appelé « The Killing Hour ».

Troisième apparition, bien plus conséquente et agréable, en tant que personnage sélectionnable de la version Européenne de Tatsunoko vs Capcom Ultimate All Stars sur Wii (en version Européenne mais pas au Japon, un comble !). Frank West (au look plus cartoon) se bat aux côtés des Ryu – Viewtiful Joe – Chun Li et consors avec des coups spéciaux directement tirés du survival de la Xbox 360 (la célèbre batte de baseball, les Servbots…).

Frank-West-Tatsunoko-vs-Capcom

Quatrième apparition avec l’adaptation de Dead Rising sur téléphones mobiles (iOs), rien de bien transcendant même si le concept était intéressant avec notamment la possibilité de sauver des joueurs du monde entier, mais de gros défauts dus aux limitations techniques des smartphones de cette génération.

Cinquième apparition, cette fois ci indirecte, dans le DLC de Left 4 Dead 2 appelé The Passing, où l’on peut apercevoir un petit Easter Egg, message écrit par Frank West à l’attention d’Otis (le concierge du centre commercial de Willamette) sur son passage au milieu des zombis du FPS de Valve.

Frank-West-Left-4-Dead-2

Sixième apparition, on rejoint celle de Tatsunoko vs Capcom, notre photographe freelance préféré rejoint la célèbre série des crossovers de Capcom : Ultimate Marvel vs Capcom 3, un aspect graphique plus proche de l’épisode original que dans Tatsunoko.

La réplique la plus célèbre de Frank West est « I’ve covered wars you know ».

Ensuite, on reprend le même principe que sur Lost Planet Colonies en proposant un personnage utilisable uniquement en mode multijoueurs pour Lost Planet² (au même titre que Wesker de Resident Evil ou encore Dom et Marcus de Gears of War), si vous possédez une sauvegarde de Dead Rising enregistrée sur le même support que celle de Lost Planet². Par contre, grosse désillusion pour les fans de Dead Rising, le héros de la suite tant attendue ne mettra plus en scène notre célèbre photographe à sensation mais un motard appelé Chuck Greene. Cinq mois après la sortie de Dead Rising 2, Frank West n’est apparu à aucun moment dans l’aventure (sauf lors de certaines allusions dans les discussions)… petite déception mais qui fut de courte durée car un épisode stand-alone supplémentaire est sorti fin décembre 2010, savamment nommé Dead Rising Case West et mettant en scène les 2 protagonistes des deux épisodes de la saga. Moment de joie tout particulier car il est possible de jouer en coop pendant cette courte aventure et notamment de sélectionner Frank (en tant que second joueur) et sa célèbre batte de baseball…

Frank-West-Case-West

Septembre 2011, soit quasiment 1 an jour pour jour après la sortie de Dead Rising 2, après une incessante demande des fans auprès de Capcom, le studio de Vancouver sort Dead Rising 2 : Off The Record… Ce titre proposera de revivre l’aventure Dead Rising 2 mais du point de vue de Frank West et dans des lieux de Fortune City explorés et inexplorés (Uranus Zone) par Chuck Greene, on peut donc s’attendre à de nouveaux boss, quelques lieux en commun et surtout la possibilité de suivre la trame de Dead Rising 2 d’un autre oeil, appareil photo et batte de baseball à l’appui. Qui plus est, Frank West a évolué physiquement par rapport à l’épisode qui l’a révélé : ventre bedonnant plus prononcé, visage marqué…

Frank-West-Dead-Rising-2-Off-The-Record

Dernièrement, la saga Dead Rising s’est dotée d’un troisième épisode mettant en scène un nouveau personnage revenant par la même occasion aux sources en proposant un mode Nightmare proche de l’expérience proposée dans le premier épisode. Frank West a été mentionné plusieurs fois dans l’histoire du jeu mais surtout est revenu dans un DLC pour l’instant uniquement réservé à la Xbox One, Super Ultra Dead Rising 3 Arcade Remix Hyper Edition EX Plus Alpha, mais pour le moment rien d’autre à se mettre sous la dent pour les fans toujours aussi nombreux du photographe comme peuvent en témoigner les nombreux cosplays que l’on peut retrouver lors des manifestations de jeux vidéo.

Frank-West-Bobbleheads

capcomdead risingfrank westinafunexbox 360

Man-Jimaru • 5 septembre 2014


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.